Situation dans les départements (hors départements membres de l'EID Méditerranée). 

Le réseau de surveillance de l'extension du moustique-tigre en Haute-Garonne repose, en 2017, sur l'installation de 73 pièges pondoirs, répartis sur 18 communes du département.

Lire la suite...

33 % des pièges pondoirs, qui composaient le réseau de surveillance sur le département du Gers en 2017, se sont révélés positifs.

Lire la suite...

Le réseau de surveillance, composé de 66 pièges pondoirs, a été mis en œuvre en 2017 sur le territoire de 18 communes. 

Lire la suite...

 

22 communes sont surveillées, au moyen de 78 pièges pondoirs répartis de manière stratégique.

Lire la suite...

Si une seule commune était concernée par l'implantation du moustique-tigre jusqu'ici, 4 autres ont vu sa récente installation en 2017.

Lire la suite...

Les premières détections, dans le Vaucluse, se sont faites en 2009, sur la commune de l'Isle-sur-la-Sorgue. En 2011, l’espèce est installée dans 3 communes : Morières-Lès-Avignon, Le Thor et Saint-Saturnin-lès-Avignon. 

Lire la suite...

 

La première observation de du moustique-tigre a lieu sur le département en 2004. En 2009, l’intégralité du territoire du département des Alpes-Maritimes a été estimé colonisée par Aedes albopictus.

Lire la suite...

Concernant les Alpes-de-Haute-Provence, Aedes albopictus est détecté pour la première fois à Entrevaux en 2009. En 2015, 32 communes sont colonisées dans ce département.

Lire la suite...

 
   
© EID MED / 2013